La réparation du dommage corporel (ou préjudice corporel) vise à compenser toutes les pertes (physiques, mais aussi matérielles, économiques, morales et/ou psychiques), temporaires ou définitives, dues à des accidents provoqués par une personne (physique, morale, publique) dont la responsabilité est susceptible d’être recherchée (accidents de la circulation, agressions… devant le juge judiciaire ; mauvais entretien d’un ouvrage public, devant le juge administratif). Le préjudice est calculé grâce à la nomenclature Dintilhac, visible ici, en général à la suite d’une expertise médicale.